Charte

CHARTE - Parti Républicain Wallon – 10/2017

Nous, parti Républicain Wallon considérons que
 L’avenir de la Wallonie passe par les Wallonnes et les Wallons.
 La Wallonie ne connaîtra son plein potentiel de développement que si nous en contrôlons l’ensemble des leviers sans jamais regretter d’être maître chez soi.
Nous, parti Républicain Wallon voulons
 Agir pour une Wallonie indépendante dégagée de toute tutelle de l’Etat Belgo-Flamand.
 Construire une Wallonie républicaine résolument inscrite dans la laïcité de l’État, pleinement souveraine sur son territoire ainsi que dans ses institutions.
 Que le peuple wallon prenne lui-même toutes les décisions importantes quant à notre développement collectif.
 Soutenir une économie de la Wallonie qui enrichi les Wallonnes et les Wallons, nos travailleurs et nos entreprises.
 Défendre une Wallonie libre dans une autre Europe. L’Europe et les institutions européennes soumises aux lobbys, gouvernent de façon arbitraire contre la volonté des peuples, Nous voulions l'euro, nous avons eu le déclin, l’austérité et l'augmentation de la pauvreté. Il est nécessaire d'arrêter ce processus et de l'inverser ! 

Notre démarche s’appuie sur quelques orientations majeures : 

 Le débat d’idées en toute indépendance, au-delà des clivages gauche-droite. Nous sommes wallons ! 

 Protéger en priorité les intérêts de la Wallonie. 

 Soumettre à un referendum toute question du « devenir de la Wallonie ».

 Viser l’équilibre budgétaire, mais jamais au détriment du niveau de vie de nos concitoyens. 

 Rétablir la confiance de nos concitoyens dans la gouvernance.

Un vrai projet Wallonie !
Des pistes de programme !
Pour l'indépendance politique de la Wallonie.


 Faire rédiger et adopter par le parlement Wallon « la Charte pour la Wallonie », texte fondateur provisoire qui reconnaît et établi les étapes du fonctionnement de la Wallonie en tant que communauté politique indépendante sur son territoire. 

 Faire entériner par voie référendaire l’indépendance politique de la Wallonie.

Une position offensive sur la réforme de l’État

 Nous dénonçons la résignation des partis francophones voir les capitulations permanentes devant les exigences de la Flandre au cours des précédentes négociations de la réforme de l’État. 

 Les Wallons ne peuvent plus rester sur la défensive, nous sommes pour une position offensive, notre exigence est de négocier pour ramener en Wallonie toutes les compétences, les lois, les impôts et la négociation des traités.  

Moraliser la vie publique

Exiger un casier judiciaire vierge pour tout candidat à un mandat électif.

  Introduire le décumul intégral des rémunérations pour les élus : un salaire pour un mandat, pas d’autre avantage ! 

 Mettre en place le décumul intégral des mandats électifs : un mandat, une seule fonction !  Instaurer une limitation de la durée pour les mandats publics à maximum 2 législatures consécutives. 

 Mettre fin aux ASBL de complaisance et à la particratie dans les institutions publiques. 

 Instaurer un contrôle citoyen indépendant sur les élus (Haute autorité morale).

En finir avec la confiscation par les partis des modes de scrutins

 Réformer le mode de scrutin, abroger le seuil électoral des 5 % et supprimer la case de tête. 

 Garantir un accès égal pour tous les partis : mettre fin à la prime aux sortants qui ne doivent pas passer par la case des signatures pour se représenter.

 Garantir un accès égal aux médias (temps d’antenne, articles de presse) à tous les partis qui déposent des listes lors des élections.

Engager une révision drastique du financement des partis :

 Maintien uniquement d’un financement (soutien, à l’expression démocratique de toutes les opinions, favorable aussi aux petits partis) sur les résultats électoraux, réparti entre tous les partis présentant des listes (pas seulement ceux qui ont des élus). Suppression pure et simple des autres dotations politiques ainsi que des subsides pour les partis politiques. 


Les niveaux de pouvoirs en Wallonie Gouvernance et service publics

Seule une Wallonie avec des institutions cohérentes et sur ses bases peut offrir les meilleurs services aux citoyens. Il est nécessaire de :

 Supprimer la communauté française et ramener en Wallonie l’enseignement et la culture. 

 Supprimer les Provinces et le niveau politique provincial. 

 Réorganiser le schéma institutionnel wallon sur la commune, la communauté urbaine ou de pays, y introduire des mandats électifs limités (démocratie liquide). 

 Réduire les intercommunales et leur fonctionnement propre, limiter le nombre d’administrateurs. 

 Adapter le service public et réorganiser en interne service par service afin de supprimer le gaspillage ou les abus. 

 Confier la gestion de certains secteurs par contrat de gestion privée. 

 Instaurer un cadastre des recettes et des dépenses publiques avec une visibilité par tous sur un site internet dédié et accessible facilement. 

 Soutenir prioritairement certains secteurs essentiels tels les soins de santé, l’enfance, l’enseignement, la sécurité, la mobilité. Refuser les mesures drastiques d’austérités dans ces domaines.

Une autre Europe

 Dénoncer les traités européens pour retrouver la maîtrise de nos lois, de nos frontières et de notre budget. 

 Remettre en question l’espace Schengen, le contrôle des frontières et de l’accès au territoire sont deux attributs essentiels de toute souveraineté ;

 Lutter contre les dispositions sur les travailleurs détachés, Imposer des conventions éthiques contraignantes tels que les marchés publics, la clause « Voltaire ».

 Annuler le CETA, le TAFTA. 

 Dénoncer le processus d’adhésion de la Turquie, soumettre à référendum les traités et conventions européennes.

La Wallonie inscrite résolument dans la Francophonie

 Privilégier une « alliance francophone » avec nos proches voisins afin de renforcer nos intérêts communs, négocier des traités de coopérations. 

 Faire représenter et renforcer la Wallonie à tous les niveaux de la Francophonie internationale.

Économie

 Favoriser les créations d’entreprises wallonnes en cadastrant de façon plus claire les aides publiques et en exonérant de certaines taxes ou cotisations.

 Privilégier entrepreneuriat wallon renforcer l’économie locale, soutenir nos PME, nos artisans. 

 Favoriser les nouveaux modèles entrepreneuriat numériques ou sociales. 

 Réserver les marchés publics aux entreprises wallonnes. 

 Promouvoir la logique des circuits courts à l’ensemble des domaines (de l’agriculture à l’énergie !) 

 Favoriser la mise au travail des jeunes en réorganisant drastiquement les formations et l’accessibilité de ces dernières, valoriser l’apprentissage en entreprise (métiers en pénurie !).
 Instaurer un statut de micro-entreprise (plus que starter) avec un régime d’exonération fiscale taux zéro sur 5 ans.
 Soutenir le statut de l’indépendant, l’exonération de cotisations sociales durant les 2 premières années de l’activité par simple demande au guichet d’entreprise.
 Revaloriser le statut de la femme dans le monde économique
 Harmoniser les pensions (indépendants, salariés, fonctionnaires etc.)
 Adapter l’âge de départ à la pension pour les métiers « lourds »
 La fin du paiement des allocations de chômage par les syndicats ainsi que la mise en place d’une personnalité juridique de ceux-ci.
 L’ouverture au dialogue sur un revenu universel.

Agriculture et ressources naturelles 

La Wallonie a des ressources naturelles que la Flandre n’a plus

 Mieux valoriser l’eau dans l’intérêt des wallons et faire payer au juste prix ce que nous distribuons trop généreusement à la Flandre.
 Protéger des spéculateurs nos forêts et nos terres agricoles et mettre en place une véritable politique de préservation du foncier agricole de la Wallonie.
 Soutenir les jeunes agriculteurs wallons, les circuits courts, les productions locales.

Éducation et enseignement

 Adapter et réformer l’accès à certaines études, comme la médecine, afin de rétablir le bon équilibre en fonction des besoins de la population et revoir les conditions d’accès de ces études aux ressortissants non wallons.
 Mettre en place progressivement la fusion effective des réseaux scolaires et instaurer une mobilité efficace pour les enseignants tous réseaux confondus.
 Donner la priorité à l’enseignement technique et professionnel sans le dévaloriser, renoncer aux mesures incompatibles du pacte d’excellence.

Fiscalité, des pistes plus justes

 Réajuster l’impôt afin de soutenir le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires. 

 Faire participer tous les revenus, professionnels, financiers et immobiliers 

 Revoir les tranches d’imposition en appliquant des taux moins élevés pour les bas et moyens revenus. 

 Inclure dans l’assiette fiscale les allocations familiales. 

 Adapter l’assiette de l’index (le panier de la ménagère) dans laquelle les principales dépenses d’un ménage wallon ne sont plus représentées de façon réaliste. 

 Revoir chacune des taxes, faire une mise à plat de la fiscalité wallonne, supprimer les obsolètes, adapter le taux de la T.V.A. à la baisse (6 % au lieu de 12 et 21%) sur les taxes qui touchent à une série de secteurs tels l’alimentation, les médicaments, le gaz, l’électricité, l’environnement …le « bon vivre wallon ». 

 Établir une subsidiarité des taxes afin de supprimer les doubles taxations sur plusieurs niveaux (exemple entre province et commune).
 Instaurer une taxation (de rééquilibre de l’équité fiscale) sur les entreprises (très souvent des multinationales) dont le siège social n’est pas en Wallonie ainsi que sur les sociétés qui exercent des activités commerciales en Wallonie sans y payer l’impôt (exemple RTL).

Justice

 Augmenter les moyens pour permettre à la justice de fonctionner normalement et sans délais démesurés
 Rendre incompressible les peines de prison pour délits majeurs dont la condamnation a été rendue par un jury citoyen
 Augmenter les moyens en personnel et en équipements pour les forces de police ainsi que pour les tribunaux de 1ere niveau, revaloriser la fonction du Juge de Paix.

Climat – écologie

 Adapter un programme écologique ambitieux afin de permettre à la Wallonie d’arriver à son autonomie énergétique.
 Sortie progressive des énergies fossiles.
 Permettre une cohabitation plus équitable entre le nucléaire et le renouvelable.

Vieillissement de la population

 Souhaite la mise en place d’une politique plus dynamique en faveur des personnes âgées, surtout celles qui dépendent de l’aide physique et paramédicale pour vivre dignement (maisons de repos etc)

Immigration

 Supprimer l’immigration de complaisance, nos soins de santé nous les finançons et cela pour les Wallons.
 Renforcer les mesures d’accueil sur le territoire Wallon, un contrat de travail rentre en ligne de compte afin de permettre l’acceptation ainsi que l’apprentissage de la langue.
 Faire appliquer les peines de prison des personnes n’ayant pas la nationalité du pays dans leur pays d’origine.